Boîte jeu de société Love Letter posée dans des fleurs

Love Letter: les histoires d’amour finissent… bizarrement, parfois

Suivez-nous par ici :

Comment ne pas être amoureux de la Princesse, dont la beauté est légendaire ? Il faut absolument lui déclarer votre flamme, mais point de services postaux ici. Votre lettre passe de main en main, en espérant qu’elle atteigne l’être aimé avant d’être démasqué, ce qui vous éliminerait de la course pour gagner son cœur.

Dix belles années

Imaginé en 2012, par le japonais Seiji Kanai, Love Letter a été traduit en anglais en 2013 et en français l’année suivante. On a pourtant l’impression qu’il existe depuis des décennies, tant il est entré dans les grands classiques, avec des parties rapides, dynamiques, pleines de rebondissements, de bluffs et même parfois de négociations.

En dix ans d’existence, le jeu a connu de nombreux habillages thématiques, gardant le même système de jeu, mais l’adaptant à un événement (comme le Letters to Santa (lettres au Père Noël), ou une version « mariage ») ou à un univers (La légende des 5 Anneaux, Lovecraft, etc.). Il y a quelques semaines à peine, une version aux couleurs de Star Wars est sortie, avec comme cadre le palais de Jabba. Auparavant, c’est l’univers de Marvel qui accueillait Love Letter, avec, en plus, une adaptation très audacieuse du système mettant en scène l’affrontement contre le titan Thanos.

Cœurs transis

Dans LOVE LETTER, la pioche est constituée de cartes d’une valeur allant de 0 à 9. Il y a plus ou moins d’exemplaires de chaque rang de cartes. Chaque joueur reçoit une carte au début de la partie, qu’il ne montre surtout pas aux autres joueurs. Elle représente la personne qui possède sa lettre. À son tour de jeu, il pioche une nouvelle carte. Il en a donc deux en main, laquelle va garder sa missive ? Il choisit celle qu’il garde, pose l’autre devant lui, et applique son pouvoir. Le Garde vous demande de deviner la carte d’un des joueurs. Si vous trouvez, il est éliminé ! Le Prêtre vous permet de regarder la main d’un adversaire, le Roi d’échanger votre main avec quelqu’un d’autre, etc. Toutes les cartes jouées et défaussées doivent rester visibles, afin de pouvoir calculer quelles cartes restent en jeu.

La manche se termine s’il ne reste qu’un joueur en jeu, ou si la pioche est épuisée. Dans ce dernier cas, c’est le joueur ayant la carte la plus forte en main qui l’emporte. Le vainqueur reçoit un pion Faveur. Selon le nombre de joueurs (2 à 6) le premier joueur à posséder un certain nombre de Faveurs remporte la partie.

Le retour du Jedi !

Pour STAR WARS : LE PALAIS DE JABBA, 2 à 6 joueurs s’introduisent dans le repaire du Hutt et tentent de mener à bien leur mission. Le principe du jeu reste celui du Love Letter classique, avec des différences notables. Tout d’abord au début de chaque partie, une carte Mission est tirée et le vainqueur de chaque manche sera le joueur qui répondra le mieux à celle-ci : avoir la carte en main la plus élevée, être le meilleur côté Jabba ou Alliance, ou de n’importe quel bord. On retrouve également des cartes aux pouvoirs similaires au jeu de base, mais d’autres sont nouveaux et différents, en corrélation avec les personnages : Jabba choisit un autre joueur, si ce dernier possède un personnage de la rébellion, il l’élimine. Luke Skywalker a le même pouvoir, mais côté opposé. Si vous jouez le Rancor, tous les joueurs ayant la carte la plus faible quittent la manche (vous lancez le décompte à partir de 1), etc.

D’un claquement de doigts

LE GANT D’INFINITE est également un jeu Love Letter, mais le système de jeu, même s’il reprend les mêmes bases, est très différent. Ici, un seul joueur incarne Thanos et lutte contre tous les autres joueurs. Il tente de contrôler les pierres d’infinité, les autres sont des héros et doivent l’arrêter.

Les héros jouent leur propre pioche de 16 cartes, Thanos a également la sienne, de 13 cartes, Les héros ont une carte en alors que le titan en possède deux. Thanos joue en premier, les héros ensuite. Le joueur dont c’est le tour pioche une carte puis en joue une de sa main, en résolvant l’effet indiqué. Les cartes jouées restent faces visibles devant le joueur qui les a posées. Certains effets permettent de combattre un adversaire. Dans ce cas, les deux cartes sont comparées, la plus faible est vaincue. Pour les aider, les héros peuvent gagner des pions Pouvoir qui leur donnent des bonus durant les combats.

Ici, personne ne quitte la manche et la pioche des héros est remélangée si elle s’épuise. Si Thanos est vaincu (0 points de vie), les héros remportent la partie. Si les héros tombent à 0 point de vie, ou si les 6 pierres d’infinité sont contrôlées par Thanos, en additionnant celles devant lui et celles qu’il a en main, il l’emporte !

Pour l’amour du jeu

LOVE LETTER est un jeu à la portée de tous, jeunes à partir de 10 ans ou grand-mère jouant occasionnellement. Sur un principe simple, mais fluide : je possède une carte, j’en reçois une autre, je choisis laquelle je garde, je pose l’autre en appliquant son pouvoir, le jeu s’adapte à tous les auditoires. Pour des joueurs aguerris, les parties seront serrées, chacun calculant quelles cartes restent en jeu, tentant d’influencer le choix de ses adversaires pour détourner leur vindicte vers d’autres joueurs, et échafaudant des plans alambiqués. En famille, on tentera de conserver en main la carte la plus haute possible, tout en éliminant gaiement ses adversaires dans un éclat de rire.

Il n’y a pas à dire, les lettres d’amour déclenchent les passions.

Voir tous les articles

Les jeux de société figurant dans l'article

Love Letter
Star Wars : Palais de Jabba - Un Jeu Love Letter

D'autres articles de jeux de société